Commentaires : 10
  • #10

    Colin (samedi, 18 octobre 2014 11:58)

    copain de Bérengère, collègue d'un spectacle de chant avec elle, elle m'a persuadé de venir au spectacle d'hier soir (17 oct 2014) à la MAM.

    J'ai bien apprécié, j'ai bien été ému et j'ai aussi bien ri...
    sauf pour la chute imprévue de Michel au deuxième acte.
    Et puis en tant que fin esthète des costumes (ou en tant que vieux cochon - barrez la mention inutile), j'ai bien apprécié les tenues des petites dames.

    Je ne saurai pas la fin (est-ce qu'il y en a une? dans cette histoire agitée par trop d'extrémistes et qui semble quand même un peu apaisée à ce jour), mais le plus important est de vous avoir vu en scène. Et c'est très bien votre improvisation de suite avec juste les chansons pour apporter une fin heureuse au spectacle.

    Manque de pot, je suis pris le 2 novembre, donc pas de possibilité de vous revoir dans le cadre de cette pièce.

    Par contre si je pouvais récupérer le texte (si c'est possible évidemment), je me ferai un plaisir de le lire et de redécouvrir même ce que j'ai vu.

    Grosses bises à vous toutes et tous, excellente continuation, félicitations pour tout ce que vous faites et un très bon rétablissement à Michel (je pense que le réveil ce matin a dû être douloureux)

    Très amicalement,
    Colin.

  • #9

    vente a distance roues (lundi, 11 février 2013 12:47)

    Je vous laisse ma petite signature au sein de votre livre d'or, attendu que votre site internet le mérite , Encore bravo et poursuivez comme cela.

  • #8

    le penguinzophren (mercredi, 17 octobre 2012 17:55)

    Je vous laisse un petit mot pour un grand merci pour votre site qui me donne des idées pour le mien, je le trouve très intéressant.Je vous laisse l' adresse du mien : http://jettemplates.com | penguinzophren, jetez un oeuil !
    Encore merci !

  • #7

    Celine Y (vendredi, 07 octobre 2011 12:21)

    Merci Michel pour tout ce que tu nous a donnés.
    Tra-Na-Rossan, l'atelier théatre du lycée Pothier. A cette epoque j'etais compressée de partout et le lycée avec toutes ses règles c'etait pas la joie.
    Heureusement que j'ai osé poussé la porte de Tra-Na-Rossan!
    Une bouffée de liberté et d'oxygène pour l'Etre tout entier.

    C'etait extraordinaire et je ne savais pas a quel point. Je n'ai jamais retrouvé la meme profondeur et la meme liberté artistique dans tous les autres ateliers théatre que j'ai pu faire.
    Il y avait un grand espace de liberté de chacun et j'adorais travailler dans cet esprit.
    Ca reste des souvenirs inoubliables. C'etait a cette epoque comme un gateau fondant au chocolat dans un repas composé de mortier. Un plaisir défendu permis.

    Tres bonne et longue continuation à Tra-Na-Rossan

  • #6

    Leonid Andreïevitch Gaev (samedi, 01 octobre 2011 15:34)


    Hier soir, quatre heures au téléphone avec Marie-Gisèle, qui tombe sur ces pages... Ca y est, 17 ans après, on se retrouve à la maison. SALUT ! Tout ce que ça réveille bouscule tellement de choses que la pulsion qui explose c'est de tout abandonner pour repartir à Tra-Na-Rossan dans la folie de la scène. Comment expliquer que sans cette île du lycée on aurait pu crever la gueule ouverte ?

    "O mon enfance, ma pureté ! Je dormais dans cette chambre, d'ici je regardais le jardin. Le bonheur se réveillait avec moi chaque matin, et c'était tout comme aujourd'hui, rien n'a changé. Blanc, tout blanc ! Oh, mon jardin ! Après l'automne sombre et humide, après l'hiver froid, tu es de nouveau jeune, plein de bonheur, les anges du ciel ne t'ont pas abandonné..."

    "La Cerisaie"

    sylvain_bazaud@hotmail.com

  • #5

    Marie Gisele GANTEMOUFLON (samedi, 01 octobre 2011 00:24)

    C’était il y a un peu plus de 17 ans, 1995, année du Bac, du Théâtre, de l’Amour… J’avais oublié à quel point ce nom « TRA-NA-ROSSAN » est totalement magnifique, TRA-NA-ROSSAN était pour moi une Terre de théâtre, de rêve et d’espoir, presque une patrie !
    Les souvenirs de fous rire collectif et de nos jeunesses insouciantes………..l’amitié et la passion du théâtre….dévorante et partagée.
    Oui …. « Ah que le bonheur était proche ! »

    vanessa_redhair@yahoo.fr

  • #4

    Armand JAMIN (dimanche, 03 avril 2011 23:13)

    Ayant déja présenté mon compliment à la Reine Guenièvre, je viens, vil manant, vous redire à tous ensemble, et je charge le Roi Artus de ce message, le plaisir que j'ai eu à vous voir à FESTHEA, à Blois ce week-end. Tout y était, jeu, envie, passion, et ce grain de folie, je dirais cet acte de bravoure et d'engagement, d'oser entonner "Le Déserteur", sur scène, en cette période où, de quelque côté que nous tournions l'oreille, ce ne sont que bruits de bottes et de bombes. Bravo à toutes et à tous, ce fut un régal. Merci.

  • #3

    vincent langrand (dimanche, 13 juin 2010 13:30)

    Salut a tous,
    Bon, par quoi commencer...
    j'ai suivi l'aventure de Tra-Na-Rossan pendant 10 ans comme comédien au sien de la troupe d'abord dans l'atelier puis dans l'association.
    Beaucoup de souvenirs quand j'y repense.
    Michel a le don de vous transmettre "un" quelque chose de magique, le côté humain du théâtre et ce qu'est réellement une troupe, des gens qui se battent a fond pour faire d'un texte un spectacle grandiose de 3 heures minimum (je rigole quoique ..)
    Avec cette troupe, j'y ai vécu mes premiers tracs, mes première peurs,coup de gueules, et des fou rires inoubliables
    Tra-na-Rossan m'a ouvert pas mal de porte comme celle du conservatoire.
    mais ce qu'on ne m'a pas appris au conservatoire et en revanche ce que Tra-Na-Rossan fait c'est apprendre a faire du théâtre en se faisant plaisir ce que les spectateur ressentent.
    Ma première pièce à Tra-Na-Rossan c'était "Marie" pièce russe d'Isaac Babel je crois...
    Une pièce tellement compliquée que même les spectateurs et acteurs n'ont rien compris mais Michel Ruff a une telle énergie qu'on avais tous envie de la jouer.
    C'est du vrai du théâtre avec tous ces imprévus un pistolet qui ne marche pas, une actrice qui ne rentre pas au bon moment ou qui part au mauvais moment.
    Tous ça pour vous dire vous qui venez au sein de Tra-Na-Rossan que avant tout d'être une troupe de théâtre c'est une grande aventure humaine et ça grâce a Michel.
    Un grand merci a Michel puisque c'est à Tra-Na-rossan que j'ai rencontré la femme de ma vie et qui va devenir la mère de mes enfants.
    petit bémol dans cet éloge je n'ose plus faire de théâtre car je sais ce que j'ai quitté...
    petit pensée a toute la famille de Michel.

  • #2

    Marc LAURENT (vendredi, 26 février 2010 14:58)

    Salut Tra na Rossan, Salut Michel

    Il y aura bientôt 20 ans que je connais Michel.J'ai commencé en 1991 en terminale et l'aventure s'est poursuivie pendant 11 saisons.
    Que dire de plus que les souvenirs sont nombreux, que le théâtre et la personnalité de Michel m'ont marqué à jamais.
    Lorsque j'évoque cette époque, l'émotion m'envahit.
    La magie de la cohésion de groupe, les mots, l'écoute,la passion, la voix de Michel,les bonheurs partagés sur scène, dans les coulisses, en répétition, devant une fuckin'good Guinness (my friend) à chanter sur fond de musique irlandaise sont autant de moments inoubliables et très forts que j'ai eu la chance de vivre avec mes amis acteurs grâce à toi mon vieux pote.
    Tu m'as fait aimer l'Irlande son histoire, ses habitants, j'y suis allé plusieurs fois et y retournerai. J'ai vu Tran na Rossan, j'ai compris ce que pouvaient vouloir dire la quiétude et la sérénité.
    Tout cela c'est grâce à toi my old friend et je te suis à jamais reconnaissant.
    Je ne te donne pas ni te demande souvent de nouvelles mais saches que je pense à toi très souvent, tu fais partie de ma vie à jamais.
    Marc (Ton Commandant en Chef),

  • #1

    estelle (vendredi, 09 octobre 2009 20:25)

    Hey, ravie de voire que cette troupe tourne toujours ! Pour ma part, il y a déjà plus de 8 ans, j'y découvrais Bercht, la Guiness, les bas-résilles, et le barbu le plus cooooool de toute la terre !
    Bisous à Michmich et à tous les anciens !